Quels outils utiliser pour réaliser des travaux de plomberie en PER à compression ?

Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux outils à utiliser pour réaliser des travaux de plomberie en PER à compression. Les travaux de plomberie peuvent parfois sembler complexes et difficiles, mais avec les bons outils et les bonnes méthodes, vous pourrez vous lancer dans vos projets d'installation et de rénovation en toute confiance.

1. Les tubes PER : une alternative au cuivre et au multicouche

Le tube PER (Polyéthylène Réticulé) est un type de tuyau utilisé en plomberie pour les installations d'eau chaude, d'eau froide et de chauffage. Il est apprécié pour sa légèreté, sa facilité de mise en œuvre, son prix abordable et sa résistance à la corrosion.

Dans le meme genre : Quelle solution pour masquer une unité de climatisation extérieure dans un jardin esthétique ?

Le PER est une alternative aux tubes en cuivre et en multicouche, qui présente certains avantages :

  • Il est plus léger et plus facile à manipuler que le cuivre.
  • Il est moins cher que le multicouche.
  • Il est plus flexible, ce qui permet de l'installer plus facilement dans des espaces restreints.
  • Il est résistant à la corrosion et ne nécessite pas de soudure.

Pour réaliser une installation de plomberie en PER, vous devrez vous procurer des tubes PER adaptés à votre projet (eau froide, eau chaude, chauffage) et des raccords à compression compatibles.

A lire aussi : Les conseils pour rénover sa maison avec un petit budget

2. Les raccords à compression : indispensables pour assembler les tubes

Les raccords à compression sont des éléments de plomberie qui permettent d'assembler les tubes PER entre eux ou avec d'autres éléments de l'installation (robinets, réducteurs de pression, filtres, etc.). Ils sont constitués de plusieurs pièces : un corps en laiton, une bague de serrage et un joint torique.

Pour utiliser un raccord à compression, vous devrez :

  1. Couper le tube PER à la longueur souhaitée avec un coupe-tube adapté.
  2. Insérer la bague de serrage sur le tube, puis le joint torique.
  3. Enfiler le corps du raccord sur le tube, en veillant à ce que le joint torique soit bien en place.
  4. Serrer la bague de serrage à l'aide d'une pince à sertir ou d'une clé à molette.

Les raccords à compression sont disponibles en plusieurs tailles et modèles pour s'adapter à toutes les configurations d'installation. Ils sont également compatibles avec les tubes en cuivre et en multicouche, ce qui permet de réaliser des installations mixtes si nécessaire.

3. La pince à sertir : un outil essentiel pour assurer l'étanchéité des raccords

La pince à sertir est un outil indispensable pour réaliser des travaux de plomberie en PER. Elle permet de serrer les raccords à compression sur les tubes, assurant ainsi l'étanchéité de l'installation. Il existe plusieurs types de pinces à sertir, dont les pinces à glissement et les pinces à compression.

  • La pince à glissement : elle est utilisée pour sertir des raccords à glissement, qui sont spécifiques aux tubes PER. Ces raccords se composent d'un corps en laiton, d'un anneau de serrage et d'un joint torique, et sont serrés à l'aide de la pince à glissement.
  • La pince à compression : elle est utilisée pour sertir des raccords à compression classiques, qui sont compatibles avec les tubes PER, cuivre et multicouche.

Pour choisir la pince à sertir la plus adaptée à vos travaux, il est important de vérifier la compatibilité entre la pince et les raccords que vous utiliserez. Certaines pinces sont spécifiques à un type de raccords ou de tubes, tandis que d'autres sont universelles et peuvent être utilisées avec plusieurs types de raccords.

4. Les accessoires et outils complémentaires pour une installation réussie

En plus des tubes PER, des raccords à compression et de la pince à sertir, d'autres accessoires et outils peuvent être nécessaires pour réaliser vos travaux de plomberie en PER :

  • Un coupe-tube : il permet de couper les tubes PER de manière propre et précise, sans écraser ni déformer le tube. Il existe des coupe-tubes spécifiques pour les tubes PER, qui sont généralement équipés d'une lame en acier inoxydable et d'un ébavureur intégré.
  • Un calibreur-ébavureur : il est utilisé pour ébavurer et calibrer les tubes PER après les avoir coupés. L'ébavurage consiste à retirer les bavures formées lors de la coupe, tandis que le calibrage permet de redonner au tube sa forme initiale et de faciliter l'insertion des raccords.
  • Des colliers de fixation : ils sont utilisés pour maintenir les tubes PER en place sur les murs, les plafonds ou les sols. Il existe des colliers spécifiques pour les tubes PER, qui sont généralement en plastique et dotés d'un système de serrage à vis ou à clip.
  • Un dérouleur de tube : il permet de dérouler les tubes PER de manière rapide et efficace, sans les endommager ni les déformer. Il est particulièrement utile lors de la pose de grandes longueurs de tubes.

5. Les précautions à prendre lors des travaux de plomberie en PER

Lorsque vous réalisez des travaux de plomberie en PER, il est important de prendre certaines précautions pour assurer la réussite de votre projet et la durabilité de votre installation :

  • Veillez à bien respecter les normes et les règles de l'art en matière de plomberie, notamment en ce qui concerne les distances minimales entre les points d'eau, les pentes d'évacuation et les diamètres de tubes.
  • Utilisez des tubes et des raccords de qualité, qui répondent aux normes en vigueur et sont compatibles entre eux.
  • Prévoyez des purges et des robinets d'arrêt pour faciliter la maintenance de votre installation.
  • Protégez les tubes PER des rayons UV et des chocs mécaniques, en les encastrant dans les murs ou en les recouvrant d'un fourreau protecteur.
  • Utilisez des raccords à compression adaptés aux tubes en PER et respectez les consignes de serrage pour garantir l'étanchéité de l'installation.

6. Le coût des travaux de plomberie en PER

Le prix des travaux de plomberie en PER dépend de plusieurs facteurs, tels que la surface à couvrir, le type d'installation (eau chaude, eau froide, chauffage), le matériel utilisé (tubes, raccords, pinces, etc.) et la main-d'œuvre.

En moyenne, le coût des matériaux pour une installation de plomberie en PER se situe entre 10 et 20 € par mètre linéaire, hors main-d'œuvre. Le prix des raccords à compression varie en fonction de leur taille et de leur modèle, avec un coût moyen de 2 à 5 € par raccord. Quant à la pince à sertir, elle peut coûter entre 50 et 200 €, en fonction de sa qualité et de sa compatibilité avec les raccords utilisés.

Pour obtenir un devis précis pour vos travaux de plomberie en PER, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel, qui pourra vous conseiller sur les meilleurs matériaux et méthodes à utiliser pour votre projet.

3. La pince à sertir en détail : choisir le bon modèle pour des raccords parfaits

La pince à sertir est un outil indispensable pour réaliser des travaux de plomberie en PER. Elle permet de serrer les raccords à compression sur les tubes, assurant ainsi l'étanchéité de l'installation. Il existe plusieurs types de pinces à sertir, dont les pinces à glissement et les pinces à compression.

  • La pince à glissement : elle est utilisée pour sertir des raccords PER à glissement, qui sont spécifiques aux tubes PER. Ces raccords se composent d'un corps en laiton, d'un anneau de serrage et d'un joint torique, et sont serrés à l'aide de la pince à glissement.
  • La pince à compression : elle est utilisée pour sertir des raccords à compression classiques, qui sont compatibles avec les tubes PER, cuivre et multicouche.

Pour choisir la pince à sertir la plus adaptée à vos travaux, il est important de vérifier la compatibilité entre la pince et les raccords que vous utiliserez. Certaines pinces sont spécifiques à un type de raccords ou de tubes, tandis que d'autres sont universelles et peuvent être utilisées avec plusieurs types de raccords.

Enfin, pensez à vous équiper d'une pince à sertir de qualité, afin de garantir la longévité et l'efficacité de vos travaux de plomberie. Les pinces à sertir haut de gamme sont généralement plus précises et plus robustes que les modèles bas de gamme, ce qui vous permettra d'obtenir des raccords parfaitement étanches.

4. Les astuces pour réussir ses travaux de plomberie en PER à compression

Réaliser des travaux de plomberie en PER à compression peut sembler complexe, mais en suivant quelques astuces et conseils, vous pourrez mener à bien votre projet en toute sérénité.

  • Avant de commencer, réfléchissez bien au plan de votre installation et prenez des mesures précises pour déterminer les longueurs de tubes PER et les types de raccords nécessaires.
  • Lorsque vous coupez vos tubes PER, prenez soin de les couper à angle droit et bien ébavurés pour faciliter l'insertion des raccords et garantir l'étanchéité de l'ensemble.
  • Pensez à utiliser un dérouleur de tube pour dérouler et manipuler vos tubes PER sans les endommager ni les déformer. Cela facilitera grandement la pose des tubes et vous fera gagner du temps.
  • Lorsque vous sertissez un raccord, veillez à bien positionner la pince à sertir perpendiculairement au tube et à serrer progressivement jusqu'à ce que le raccord soit parfaitement en place.
  • Enfin, n'oubliez pas de vérifier régulièrement l'étanchéité de vos raccords et de vos tubes en les soumettant à une pression d'eau. Cela vous permettra de détecter rapidement d'éventuelles fuites et de les réparer avant qu'elles ne causent des dégâts.

Conclusion

Les travaux de plomberie en PER à compression sont à la portée de tous, à condition de disposer des bons outils et de respecter les règles de l'art. En choisissant des tubes PER de qualité, des raccords à compression adaptés et une pince à sertir performante, vous pourrez réaliser des installations d'eau chaude, d'eau froide et de chauffage durables et efficaces.

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels ou de vendeurs spécialisés pour obtenir des conseils et des recommandations sur les matériaux et les méthodes à mettre en œuvre pour vos travaux de plomberie en PER à compression.